Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/08/2013

Le mot de la fin

Je n'ai jamais aimé les au revoir, peut être parce qu'ils nous rappellent que tout, à commencer par nous même, a une fin... Lorsque j'ai commencé ce blog il y a 5 ans, je voulais avant tout donner des nouvelles à ma famille, qui vit à 10 000 kilomètres de moi, et je ne me doutais pas qu'il durerait aussi longtemps. Comme vous avez pu le constater, ou comme vous le constaterez, ce qui devait être le journal d'un Réunionnais expatrié est vite devenu une vitrine pour mes principales passions: la musique (le classic rock en particulier), le dessin, les jeux vidéos (essentiellement le retrogaming), le cinéma (j'aurais aimé en parler davantage mais le temps m'a manqué), les voyages et la photographie. O bien sûr j'ai conscience d'avoir parfois été un peu trop bavard, pour ne pas dire maladroit, aussi je vous demanderai de pardonner les quelques coquilles et les jeux de mots douteux (ils sont rares rassurez vous:-). Le fait est que je voulais un blog qui me ressemble et dont je n'aurai pas (trop) à rougir une fois qu'il sera mené à terme. A présent que ce moment est arrivé, je me rends compte que ce blog m'aura accompagné pendant une bonne partie de ma vie d'étudiant. En relisant mes anciens articles, je réalise le chemin parcouru et je repense à tous ces bons moments qui ont émaillé ces cinq dernières années. Des voyages, des rencontres, des concerts, des éclats de rire mais aussi des larmes... Bref autant de souvenirs que je compte bien chérir pendant de longues années! Au moment où j'écris ces lignes, le futur est incertain mais j'aime à croire qu'il a encore beaucoup de choses à m'offrir. Après tout comme le disait le philosophe indien Krishnamurti, "lorsque l'on est plongé dans les ténèbres, il faut être une lumière pour soi même"...

lostinadream

MERCI A TOUS: FAMILLE, AMIS ET LECTEURS (ANCIENS ET NOUVEAUX)

 

"lostinadream" en chiffres:

-Plus de 200 000 visites entre février 2008 et août 2013.

-175 articles.

-400 photos prises dans 14 pays (DISPONIBLES EN HAUT A DROITE DANS LA SECTION "VOYAGE VOYAGE").

-41 concerts chroniqués.

lostinadream, blog, dragon ball, europe, les pirates du tourbillon noir, avengers, piff, cactus, acdc, metallica, iron maiden, rock, beatwin, expendables, black country communion, totp, queen, giverny, prague, berlin, bruxelles, pise, florence, rome, amsterdam, copenhague, vilnius, riga, dublin, belfast, normandie,rouen, venise, verdun, où est charlie, seven up, la réunion, john carpenter, yu yu hakusho, probotector, jeux vidéos, streets of rage, chrono trigger, NES, Playstation, Batman contre le fantôme masqué

SOMMAIRE (les articles sont regroupés par catégories à gauche de l'écran)

*Rubrique "jeux"*

-Streets of rage

-Probotector

-My favourite game (inventaire des jeux auxquels j'ai joué)

-La légende de Thor

-Sang pour sang (suite de l'article "Streets of rage")

-Chrono Trigger

*Rubrique "mon carnet nostalgie"*

-Les pirates du tourbillon noir

-John Carpenter

-Yu Yu Hakusho

-Les contes de la crypte

-Saveurs lonten (dossier en 3 parties consacré aux produits alimentaires incontournables dans La Réunion des années 80/90)

-Dragon quest

-Batman contre le fantôme masqué

-Flashback 90's ("Street fighter II le film animé" et "The crow")

-Kamen riders (super riders)/Le bourreau écarlate

-Les guerres secrètes (Marvel)

-Street fighter II le manga

-Avengers, chronique d'un succès

-Où est Charlie?

-Seven up, Fido Dido et Cool Spot

-Dragon Ball

*rubrique "voyage"*

-Eye in the sky (Amsterdam)

-Weekend à Rome

-La Sainte Chapelle

-Une journée à Copenhague

-Versailles

-London calling (Londres)

-Shake my tree (l'if chapelle et l'if oratoire de La Haye de Routot)

-Barcelona

-C'était un temps où Bruxelles rêvait (Bruxelles)

-Ich bin ein Berliner (Berlin)

-La chapelle Saint Adrien

-Veules les roses

-Verdun

-Treehouse (le chêne d'Allouville)

-Le Mont Saint Michel

-Un tour en Toscane: Pise

-Un tour en Toscane: Florence

-Les trésors cachés de l'île de La Réunion

-Un petit tour dans les pays baltes: la Lituanie

-Un petit tour dans les pays baltes: la Lettonie

-Over the hills and far away (Irlande)

-Le fort Boyard

-Une journée à Milan

-Les gondoles à Venise

-Breakfast in America (New York)

-On the road again: retour à Amsterdam

-Mafate

-Les trésors cachés de la Normandie

-Prague

-Giverny

*rubrique "musique"*

-Europe (biographie du groupe)

-Les aventuriers de la chanson perdue (partie 1: "The Riddle" de Nik Kershaw)

-It's only rock'n roll (critique du film "Shine a light")

-TOTO c'est fini (article sur la séparation du groupe en 2008)

-Cactus (biographie du groupe)

-Scream for me Bercy (live report du concert d'Iron Maiden du 01/07/08)

-Let me take you far away (live report du Sakifo 2008)

-Emile&Images (biographie du groupe)

-The miracle (chronique du disque de Queen+Paul Rodgers "The cosmos rocks")

-The day that finally comes (chronique du disque de Metallica "Death magnetic")

-Runaway train (chronique du disque d'AC/DC "Black ice")

-Stairway to heaven (chronique du disque des Guns'n roses "Chinese democracy")

-The final countdown (chronique du disque des Twisted Sister "Live at the Astoria")

-For those about to rock, we salute you (live report du concert d'AC/DC du 27/02/09)

-You've got another thing coming (chronique du disque d'Indochine "La république des météors")

-Master! Master! (live report du concert de Metallica du 01/04/09)

-The devil you know (live report du concert de Cactus du 20/05/09)

-Last look at Eden (chronique du disque de Heaven and hell "The devil you know")

-What don't kill you make you more strong (live report du concert de Metallica du 07/07/09 à Nîmes)

-Funkadelic (live report du concert de George Clinton&Parliament Funkadelic du 06/08/09)

-Smoke on the water (live report du concert de Deep Purple à la fête de l'huma le 12/09/09)

-Europe nouvel album (chronique du disque d'Europe "Last look at Eden")

-Octobre rouge (chronique des disques de Megadeth et de Rodrigo y Gabriela, "Endgame" et "11:11")

-Eye in the sky (critique du film "This is it", chronique des disques de Chickenfoot, Muse, The killers et Rammstein "Chickenfoot", "The resistance", "Liebe ist für alle da" et "Live from the Royal Albert Hall")

-I dreamed a dream (chronique du disque de 30 seconds to Mars "This is war")

-Hero (live report du concert d'Europe du 20/01/10)

-Les aventuriers de la chanson perdue (partie 2: "Children" de Robert Miles)

-RIP Ronnie James Dio

-Rock you like a hurricane (live report du concert de Scorpions du 19/05/10)

-Les aventuriers de la chanson perdue (partie 3: "If I ever feel better" de Phoenix)

-Hellfest 2010 (live report en 3 parties)

-Le péril jaune au stade de France (live report du concert d'Indochine du 26/06/10)

-Les aventuriers de la chanson perdue (partie 4: "Misplaced childhood" de Marillion)

-The final frontier (chronique du disque d'Iron Maiden "The final frontier")

-Rodrigo y Gabriela à Rouen (live report du concert de Rodrigo y Gabriela du 30/11/10)

-Deep Purple au zénith de Rouen (live report du concert de Deep Purple du 05/12/10)

-La Réunion en musique (petit panorama des artistes emblématiques de La Réunion)

-We want Moore

-Nuit John Carpenter à l'Omnia (live report du concert de Zombie zombie du 12/02/11)

-Quand La Réunion rejoint la Normandie (live report du concert du Trio Lacaille du 18/02/11)

-Everything is energy and energy is you and me (live report du concert d'Anathema du 26/02/11)

-One love, the Original Wailers à Rouen (live report du concert de The Original Wailers du 05/04/11)

-Objectif lune (live report du concert de Gens de la lune du 13/04/11)

-Les aventuriers de la chanson perdue (partie 5: "Misirlou" de Dick Dale)

-Metal gods (live report du concert de Judas priest du 20/06/11)

-The road goes on: TOTO au zénith de Paris (live report du concert de TOTO du 27/06/11)

-Black Country Communion à Paris (live report du concert de Black Country Communion du 19/07/11)

-Mr BIG au Bataclan (live report du concert de Mr BIG du 21/09/11)

-Hard as love (live report du concert de Steve Hogarth du 21/01/12)

-Frühling in Paris (live report du concert de Rammstein du 07/03/12)

-Ici La Réunion (live report du concert de Danyel Waro du 27/03/12)

-Get around town (live report du concert de Revolver du 13/04/12)

-Giedré et les malpolis à l'UBU de Rennes (live report du concert de Giedré du 26/04/12)

-Chronique de l'album "Bag of bones" du groupe Europe

-Let it roll: UFO à la Traverse (live report du concert de UFO du 07/05/12)

-Hellfest 2012 (live report en 3 parties)

-Les aventuriers de la chanson perdue (partie 6: Radio Birdman)

-Night of the guitars, des guitar heroes à La Traverse de Cléon (live report du concert de Pat Mac Manus/Stan Skibby/Uli Jon Roth du 28/10/12)

-Europe au Bataclan (live report du concert d'Europe du 13/11/12)

-Back to Octopon (présentation de mon projet solo "Flying ships")

-Sounds that can't be made (live report des concerts de Marillion du 18 et du 19 janvier 2013)

-Les aventuriers de la chanson perdue (partie 7: les Dogs)

-Steve Hackett au Trianon (live report du concert de Steve Hackett du 14/04/13)

-Concert de Petter Carlsen (live report du concert de Petter Carlsen du 11/05/13)

-Zush au Ziggo dome d'Amsterdam (live report du concert de Rush du 02/06/13)

-25 ans après, le Maiden England Tour repasse par Paris (live report du concert d'Iron Maiden du 05/06/13)

-ZZ Top à Rouen (live report du concert de ZZ Top du 19/06/13)

-Who are you: The Who à Bercy (live report du concert de The Who du 03/07/13)

-Last horizon: Brian May et Kerry Ellis à la Cigale (live report du concert de Brian May et Kerry Ellis du 08/07/13)

-Mes albums cultes (sélection de mes disques de rock préférés)

-Les aventuriers de la chanson perdue (partie 8: "No milk today" de Herman's hermits, "Missing" d'Everything but the girl et "Song of ocarina")

-Ot'n sweaty: Cactus au Vagon club de Prague (live report du concert de Cactus du 23/07/13)

*rubrique "film"*

-John Carpenter (présentation de la filmographie du réalisateur)

-You can't always get what you want (critique des films "X files regeneration", "La momie: la tombe de l'empereur dragon" et "The Dark knight")

-The miracle (critique du film "Le premier du jour du reste de ta vie)

-Mamma mia (critique des films "Mamma mia" et "Le royaume interdit")

-The party ain't over yet (critique des films "Quantum of solace" et "Meurtre au 43ème étage")

-The final countdown (critique des films 'L'étrange histoire de Benjamin Button" et "Valkyrie")

-I don't want to change the world, I don't want the world to change me (critique du film Gran Torino)

-The devil you know (critique des films "X men origins: Wolverine" et "Dans la brume électrique")

-Eye of the sky (critique du film "This is it")

-I dreamed a dream (critique du film "Avatar")

-Soyez sympas, jetez la bande (sélection de navets)

-The expendables unité spéciale (critique du film)

-Scream 4 la critique

-PIFF 2011 la 1ère édition

-Mini interview de Doug Bradley (l'acteur emblématique de la saga "Hellraiser")

-Avengers, chronique d'un succès

*Les articles des rubriques "blog" et "loisirs" traitent de sujets très divers: les concerts de mon premier groupe (amateur), BeaTwiN, des recettes de cuisine, des scans de mes dessins...*

28/08/2013

Giverny

Pour mon avant dernier article, j'ai choisi de vous parler du deuxième site le plus fréquenté de Normandie (le 1er étant le Mont Saint Michel): les jardins et la maison de Claude Monet à Giverny.

claude monet, nymphéas, giverny, normandie

Le célèbre peintre impressionniste a vécu à Giverny de 1883 à sa mort (en 1926). Ce lieu paisible et fleuri était sa principale inspiration, notamment le bassin des Nymphéas qui a été créé à sa demande.

claude monet, nymphéas, giverny

Depuis 1976, la propriété fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques. A l'intérieur on peut observer une impressionnante collection d'estampes japonaises (Monet en était friand).

claude monet, nymphéas, giverny

Bien que Giverny ne compte que 500 habitants, 500 000 touristes s'y rendent chaque année. Il faut dire qu'il est difficile de ne pas succomber à cette explosion de couleurs!

claude monet, giverny, nymphéas

Informations pratiques: Le billet d'entrée est à 9 euros 50 (5 pour les étudiants) et un bus effectue la navette entre Vernon et Giverny (8 euros aller retour).

claude monet, giverny, nymphéas

Anecdote: Saviez vous que l'animatrice Dorothée était une descendante de Claude Monet?

Chrono Trigger

Voilà un article que j'ai décidé de rajouter à la dernière minute! Voyez vous il y a quelques jours j'ai repris le pad et j'ai été littéralement absorbé par un petit bijou appelé "Chrono Trigger"! Il m'a fait une telle impression que je me suis dit qu'il fallait que je vous en parle! 

chrono trigger, super NES, akira toriyama, uematsu, sakaguchi, mitsuda, jeu vidéo, rpg, crono, square

Je connaissais la réputation du soft ("un des meilleurs jeux de tous les temps" pour de nombreux gamers) mais jusque là je n'avais pas eu le temps de m'y frotter... Il faut dire que la version originale sur Super Nintendo est sortie en 1995, et qui plus est uniquement au Japon et en Amérique du Nord! Il a fallu attendre 2009 (!) pour que "Chrono Trigger" soit officiellement disponible en Europe (sur Nintendo DS). 14 ans d'attente pour un titre qui a pourtant tout d'un blockbuster, c'est à n'y rien comprendre! L'équipe qui est à l'origine du jeu a des allures de dream team pour tout geek qui se respecte: Hironobu Sakaguchi (le créateur de la série "Final Fantasy") a supervisé le projet, Yuji Hori (le créateur de la série "Dragon Quest") s'est chargé du scénario, Yasunori Mitsuda (compositeur de renom qui a officié sur "Xenogear") et Nobuo Uematsu (le compositeur emblématique de la série "Final Fantasy") ont composé la bande son et Akira Toriyama (le créateur du manga "Dragon Ball") a élaboré le design des personnages!

chrono trigger, super NES, uematsu, sakaguchi, mitsuda, jeu vidéo, rpg, crono, square

L'histoire de "Chrono Trigger" est la suivante: Vous incarnez Crono, un jeune homme qui fait la connaissance d'une mystérieuse fille lors de la fête du millénaire. Lorsque celle ci disparaît dans une faille spatio-temporelle, il se lance à sa recherche et finit par découvrir qu'une catastrophe sans précédent va déclencher l'apocalypse. Dès lors il va tout faire pour l'empêcher... La grande originalité du jeu réside dans le fait que le joueur peut voyager dans le temps. Il y a qu'une seule map (carte du monde) mais celle ci varie considérablement selon que l'on soit au Moyen Age, dans le futur ou à la préhistoire! Cela offre des possibilités intéressantes sachant que les actions perpétrées dans le passé ont bien évidemment une incidence sur le futur!

chrono trigger, super NES, uematsu, sakaguchi, mitsuda, jeu vidéo, rpg, crono, square

Le gameplay est somme toute classique, avec un système de tour par tour très proche des jeux "Final Fantasy" lors des combats. Le joueur contrôle trois personnages* et peut utiliser des attaques physiques, des sorts et des objets. Il peut également recourir à des attaques groupées pour un maximum de dégâts! Le niveau de difficulté quant à lui n'est pas très élevé et convient aussi bien aux gamers les plus acharnés qu'aux néophytes.

chrono trigger, super NES, uematsu, sakaguchi, mitsuda, jeu vidéo, rpg, crono, square

Ce qui fait le charme de "Chrono Trigger", outre le style caractéristique d'Akira Toriyama (les plus observateurs noteront les similitudes entre Crono et Sangoku, Lucca et Bulma, Lavos et Cell...), c'est sa bande son. Le jeu regorge de thèmes plus beaux les uns que les autres, ils accompagnent parfaitement les différents passages et véhiculent des émotions variées. En effet la musique devient mélancolique ("Memories of green"), triomphante ("fanfare") ou encore épique (l'inoubliable "Frog's theme") en fonction des situations... Pas étonnant que l'OST du jeu soit régulièrement citée comme étant une référence du genre!

chrono trigger, super NES, uematsu, sakaguchi, mitsuda, jeu vidéo, rpg, crono, square   chrono trigger, super NES, uematsu, sakaguchi, mitsuda, jeu vidéo, rpg, crono, square

Comptez une bonne vingtaine d'heures pour venir à bout du jeu et des quêtes cachées (une demi douzaine tout de même!). Sachez également qu'il y a 11 fins différentes et qu'un mode spécial vous permettra de recommencer le jeu avec votre équipement et votre niveau de la partie précédente...

chrono trigger, super NES, uematsu, sakaguchi, mitsuda, jeu vidéo, rpg, crono, square

*Ils sont au nombre de 7 (l'un d'entre eux est un personnage facultatif qui en surprendra plus d'un).

23/08/2013

Ot'n sweaty: CACTUS au Vagon Club de Prague

Le groupe CACTUS a beau avoir eu une influence considérable dans le monde du rock*, il n'a jamais fait la une des magazines. Il faut dire que son existence a été aussi brève qu'éclatante (4 albums explosifs en 2 ans!) avant la reformation de 2006. CACTUS fait partie de ces rares groupes où chaque membre est une pointure dans son domaine, jugez vous même: le regretté Rusty Day a failli être le chanteur d'AC/DC à la place de Brian Johnson et Ted Nugent, qui n'est pourtant pas le dernier à cracher sur ses pairs, place le guitariste Jim Mc Carty au même niveau que Chuck Berry! Quant à la section rythmique formée par le batteur Carmine Appice et le bassiste Tim Bogert, elle est régulièrement évoquée comme étant une des plus efficaces de l'histoire du rock. Un duo à ce point célèbre qu'il a souvent éclipsé les musiciens qui l'accompagnaient, exception faite d'un certain Jeff Beck! Le mois dernier ils étaient de passage au "Vagon club", un bar à l'ambiance rock'n roll situé en plein coeur de Prague.

cactus, carmine appice, jim mc carty, pete bremy, jimmy kunes, prague, vagon club, led zeppelin, rock, hard rock, musique

Quel plaisir de retrouver des musiciens aussi prestigieux dans un cadre aussi intimiste! Nous étions probablement moins d'une centaine mais le bar était plein à craquer pour accueillir le "Led Zeppelin américain". Après une première partie locale de haute volée, HIGH GAIN, Jim Mc Carty, Carmine Appice, Pete Bremy (qui remplace Tim Bogert, désormais à la retraite après un accident de moto en 2009) et Jimmy Kunes (le remplaçant de Rusty Day depuis 2006) ont investi les planches sans aucun artifice et ouvert le feu avec une reprise tonitruante du classique de Little Richard: "Long tall Sally". 

cactus, carmine appice, jim mc carty, pete bremy, jimmy kunes, prague, vagon club, led zeppelin, rock, hard rock, musique

Pendant une heure et demi le groupe a enchaîné les titres avec une bonne humeur manifeste en prenant soin de piocher dans chacun de ses albums à l'exception du 4 ème, "Ot'n sweaty" (le seul qui a été enregistré sans Jim Mc Carty). Bien que plus de 30 ans les séparent, les vieux classiques ("Evil", "One way or another", "Parchman farm"...) n'ont pas franchement dépareillé avec les titres du dernier album, "Cactus V" (2006)**.  Du début à la fin, le groupe a affiché une forme olympique alors que le guitariste se remettait tout juste d'une intoxication alimentaire! Jim Mc Carty est d'ailleurs descendu dans le public pour interpréter le solo de "Parchman farm", je pourrai donc m'enorgueillir d'avoir eu à un mètre de moi un musicien qui a joué avec Jimi Hendrix et qui a été élu "3ème meilleur guitariste américain" en 1970! 

cactus, carmine appice, jim mc carty, pete bremy, jimmy kunes, prague, vagon club, led zeppelin, rock, hard rock, musique

Si le bassiste Pete Bremy s'est montré assez discret, le chanteur Jimmy Kunes et le batteur Carmine Appice ont assuré le show. Le 1er en interpellant le public entre deux vocalises et le second en jonglant avec ses baguettes tout en martelant sa batterie. A 66 ans, le célèbre batteur moustachu sait encore faire parler la poudre! Il a bénéficié d'une ovation méritée après un incroyable solo de près de 10 minutes où il a martyrisé sa double pédale. La chaleur étouffante qui régnait au Vagon Club nous a d'ailleurs valu quelques traits d'humour de sa part: "I already took 2 showers today, here is the third one!" ("j'ai déjà pris 2 douches aujourd'hui, voici la 3ème"). Pas étonnant que John Bonham, le batteur de LED ZEPPELIN, lui ait emprunté quelques roulements***

cactus, carmine appice, jim mc carty, pete bremy, jimmy kunes, prague, vagon club, led zeppelin, rock, hard rock, musique

Après le concert, le groupe est revenu pour signer des autographes et échanger longuement avec ses fans. Je remercie tout particulièrement Jimmy Kunes qui s'est montré particulièrement attentionné à mon égard en sachant que j'avais fait le déplacement depuis la France. 

 Cet article est dédié à Nas

*VAN HALEN, les BLACK CROWES et les BLACK KEYS font partie des groupes qui ont revendiqué leur influence.

**Jimmy Kunes m'a confié à la fin du concert que son successeur était en route!

***A la fin des années 60, LED ZEPPELIN faisait la première partie de VANILLA FUDGE, le groupe dans lequel officiait Carmine Appice et Tim Bogert avant de former CACTUS. Bonham aurait alors confié à Appice qu'il s'était inspiré de son jeu pour certains morceaux de LED ZEP...

Prague

Même si la capitale de la République tchèque jouit depuis quelques années d'une très bonne réputation, je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre... Et bien au final je ne pouvais rêver mieux pour mon dernier compte rendu de voyage!  

pont charles, prague

Oubliez les clichés sur l'ancienne Tchécoslovaquie et l'Europe centrale, Prague (Praha) est une ville morderne et pleine de vie! Vous me croirez probablement sur parole en voyant le premier bâtiment que j'ai pris en photo,la maison dansante ("Tancici dum"), une oeuvre de Vlado Milunic et Frank Gehry! A Prague on trouve même une reproduction de la tour Eiffel (plus petite que l'originale)!

prague, maison qui danse, tancici dum

Le coeur historique de la ville allie tradition et modernité. Les grandes enseignes occidentales côtoient les édifices anciens sans porter atteinte au cachet de la ville. Vous pouvez voir ci dessous la Tour Poudrière, un vestige du XVème siècle.

prague, tour poudrière

La place de la Vieille Ville (Staroměstské náměstí) présente une impressionnante concentration de monuments historiques: le Beffroi (qui a inspiré une des scènes du jeu "Metal Gear Solid 4"), l'Horloge astronomique, L'Eglise Notre Dame de Tyn... Les visites sont généralement payantes mais il ne faut surtout pas hésiter étant donné que le taux de change est clairement à notre avantage (un euro = 27 couronnes). Les amateurs de bière seront ravis d'apprendre qu'ils pourront consommer une pinte pour moins d'un euro cinquante!

prague, place de la Vieille Ville, horloge astronomique, beffroi

Les monuments les plus emblématiques de villes sont le château (l'escalier qui y mène devrait vous faire perdre de nombreuses calories, quelle horreur!^^") et le Pont Charles. Ce dernier a été construit à la fin du XIVème siècle et doit son nom au roi Charles VI.  Il comprend une trentaine de statues réparties sur toute sa longueur.

prague,république tchèque,praha,pont charles,tourisme,europe centrale,metal gear solid 4

Prague est également connue pour son quartier juif, le Josefov. C'est d'ailleurs dans le vieux cimetière juif que reposerait le rabbin qui a créé le Golem, cette créature fantastique faite d'argile...

prague,république tchèque,praha,pont charles,tourisme,europe centrale,metal gear solid 4

Je ne pouvais pas vous laisser sans évoquer la gastronomie tchèque! Outre le célèbre jambon de Prague, vous pourrez déguster un Gulas (Goulasch) ou encore un svíčková na smetaně (à vos souhaits!). Le rôti de boeuf aux airelles (car c'est bien de ça dont il s'agit:-) s'accompagne de Knedliky (pain bouilli).  Pour ma part j'ai trouvé ça succulent et bon marché (les prix sont globalement moins élevés qu'en France)!

prague,république tchèque,praha,pont charles,tourisme,europe centrale,metal gear solid 4

Amateurs de bandes dessinées (et de dessins animés), sachez que vous pourrez retrouver la plupart des monuments que j'ai évoqués dans cet épisode de la série "Blake et Mortimer"!
http://www.dailymotion.com/video/x53blx_blake-et-mortimer... 

21/08/2013

Les trésors cachés de la Normandie

Bien qu'on puisse lui préférer la douceur et les couleurs de la côte d'Azur, la Normandie est une région particulièrement riche en sites touristiques! Le Mont Saint Michel (2ème site le plus fréquenté du pays), les plages du débarquement, Giverny (j'y reviendrai), les falaises d'Etretat et la cathédrale de Rouen sont bien connus des touristes mais il existe également des sites tout aussi charmants qui sont méconnus des touristes et parfois même des autochtones! J'en ai abordé plusieurs sur ce blog (la chapelle Saint Adrien, le chêne d'Allouville, Veules les roses...), en voici d'autres.

 

ROUEN:

rouen, pont audemer, le havre

-Dans le centre ville de Rouen, le passage de la petite horloge se prête volontiers à la photographie. Il est situé entre la rue des Faulx et la rue eau de Robec.

rouen, pont audemer,

-La rue des chanoines et ses passages étroits renvoient directement au passé médiéval de la ville.

rouen, pont audemer,

-L'aître Saint Maclou, un ancien cimetière médiéval reconverti en école des beaux arts.

rouen,pont audemer,le havre,lourdes,aître saint maclou

-La place de la pomme d'or, derrière les jardins de l'hôtel de ville.

LE HAVRE:

rouen,pont audemer,le havre

-Le château des gadelles, rue cauchet.

rouen,pont audemer,le havre

-La grotte de Lourdes, quartier de l'Eure.

rouen,pont audemer,le havre

-Le parc Hauser, rue de tourneville.

 

PONT AUDEMER ("la Venise Normande")

rouen,pont audemer,le havre

 

rouen,pont audemer,le havre

 

rouen,pont audemer,le havre


Les aventuriers de la chanson perdue (partie 8)

Pour la dernière session des aventuriers de la chanson perdue, vous avez droit non pas à un titre mais à trois! Trois tubes un peu oubliés parmi d'autres qui vous feront peut être dire "ah mais oui"...

everything but the girl, herman's hermits, audin, diego modena, ocarina, flute de pan, tube, missing, no milk today, musique

On commence avec le plus ancien. "No milk today" est une pop song typique des sixties, tellement typique d'ailleurs qu'on pourrait croire à un titre des BEATLES! Ce tube de 1966 a en fait été enregistré par le groupe HERMAN'S HERMITS. Il a été composé par Graham Gouldman, une des têtes pensantes du groupe 10CC. http://www.youtube.com/watch?v=FTgTOY8IRBA

everything but the girl, herman's hermits, audin, diego modena, ocarina, flute de pan, tube, missing, no milk today, musique

Il est rare qu'un instrumental se place en tête des charts, c'est pourtant arrivé en 1991 avec "Song of Ocarina". Ce titre signé Jean Philippe Audin et Diego Modena a cartonné pendant plusieurs mois en France. Il a été composé par Paul de Senneville, plus connu pour ses collaborations avec le pianiste Richard Clayderman. http://www.youtube.com/watch?v=9TOYiq6Dj-w

everything but the girl, herman's hermits, audin, diego modena, ocarina, flute de pan, tube, missing, no milk today, musique

"Missing" est une chanson du groupe EVERYTHING BUT THE GIRl publiée en 1994 mais elle n'a connu le succès qu'en 1995, lorsqu'elle a été remixée en version dance par Todd Terry. C'est l'une des chansons préférées d'une personne chère qui se reconnaîtra:-)  http://www.youtube.com/watch?v=0Hu1cYDW1FY

 

19/08/2013

Dragon Ball

Pour le dernier article de la rubrique "mon carnet nostalgie", j'ai choisi de vous parler du manga le plus célèbre de l'Histoire: "Dragon Ball"! Rendez vous compte: plus de 350 millions d'exemplaires vendus, des rediffusions à n'en plus finir, un merchandising foisonnant et des jeux vidéos à succès qui se succèdent depuis plus de 20 ans... Tout ça pour une saga qui fêtera ses 30 ans l'année prochaine! 

dragon ball,akira toriyama,manga,songoku,sangoku,club dorothée,broly,one piece,naruto,cross epoch,dragon ball z,dragon ball gt,battle of gods

A l'origine Akira Toriyama, le créateur de "Dragon Ball", souhaitait écrire une histoire basée sur les arts martiaux (on prétend que le monsieur est un grand fan de l'acteur Jackie Chan). A partir d'un conte chinois du XVIème siècle, "Le voyage en Occident" (très connu en Asie, quasi inconnu chez nous), il a créé un univers déjanté dans lequel évoluent des personnages hauts en couleur. Dans un premier temps, le manga a un ton clairement humoristique. Les lecteurs suivent les aventures de Son Goku (rebaptisé Sangoku chez nous), un enfant naïf qui vit en ermite depuis le décès de son grand père, et de Bulma, la fille d'un scientifique renommé qui utilise ses vacances pour partir à la recherche des sept Dragon Balls. La légende veut que celui qui réunira les sept Dragon Balls sera en mesure d'exaucer ses voeux les plus chers et Bulma va vite découvrir qu'elle n'est pas la seule à les rechercher... La première rencontre entre cette dernière et Son Goku est d'ailleurs pour le moins cocasse, lui n'a jamais quitté les montagnes ni connu d'autres êtres humains que son grand père et elle est bien déterminée à utiliser sa naïveté et sa force pour retrouver les Dragon Balls... A partir du quatorzième tome, Son Goku devient adulte et dès lors la série s'oriente davantage vers l'action et les combats. On découvre que Son Goku est en fait un extraterrestre qui a été envoyé sur Terre pour semer le chaos mais qu'il est devenu amnésique à la suite d'une chute ,ce qui explique ses facultés surhumaines, sa queue de singe et sa bienveillance à l'égard des humains... L'adaptation animée a matérialisé cette coupure en créant deux séries distinctes: "Dragon Ball", qui se limite à l'enfance de Son Goku, et sa suite,"Dragon Ball Z", qui a fait les beaux jours du Club Dorothée.   

dragon ball,akira toriyama,manga,songoku,sangoku,club dorothée,broly,one piece,naruto,cross epoch,dragon ball z,dragon ball gt,battle of gods

Entre 1985 et 1995, Akira Toriyama signe 42 tomes. En 1992, il avait envisagé d'arrêter la série* mais le succès est tel qu'il décide de continuer...  Chose amusante: le dessin animé arrive en France avant la bande dessinée (Dragon Ball n'est publié chez Glénat qu'à partir de 1993!). Dans les années 90, impossible d'échapper au dessin animé "Dragon Ball Z". La série essuie certes des critiques quant à son niveau de violence mais non seulement elle cartonne sur le petit écran mais en plus 14 films en seront dérivés (et même davantage si on inclut les épisodes spéciaux)! Ces OAVs à la qualité variable contribueront au mythe**, quatres d'entre eux seront même diffusés dans les salles obscures en 1995 et en 1997***! En 1996, "Dragon Ball Z" prend fin mais les studios Toei décident de prolonger l'aventure en créant un nouveau dessin animé totalement inédit: "Dragon ball GT". Akira Toriyama apporte sa contribution en signant le design de certains personnages mais la série peine à récolter le même succès que ses prédécesseurs... Il faut dire que les ficelles scénaristiques sont un peu grosses (Son Goku, devenu grand père, redevient enfant à la suite d'un voeu formulé par un de ses anciens ennemis!) et que le ton général est devenu bien plus léger... En 2009, Hollywood s'est également cassé les dents en réalisant une adaptation "live" totalement ratée avec Justin Chatwin et Chow Yun-Fat****. Toutefois en dépit de ces déconvenues, "Dragon ball" jouit encore d'une certaine aura et son succès ne s'est jamais démenti. J'en veux pour preuve le joli clin d'oeil présent dans le jeu "Naruto Shippuden ultimate ninja storm 3" et le crossover "Cross Epoch" que vous pouvez voir si dessous ("Naruto" et "One piece" font partie des mangas les plus populaires du moment)! Sachez également qu'un nouvel OAV est sorti le 30 mars 2013 au Japon, "Battle of gods", et qu'il a déjà rapporté plusieurs millions de yens! bref il semblerait que "Dragon ball" a encore de beaux jours devant lui...

dragon ball,akira toriyama,manga,songoku,sangoku,club dorothée,broly,one piece,naruto,cross epoch,dragon ball z,dragon ball gt,battle of gods  dragon ball,akira toriyama,manga,songoku,sangoku,club dorothée,broly,one piece,naruto,cross epoch,dragon ball z,dragon ball gt,battle of gods

 
MANGA
-42 tomes publiés chez Glénat. A noter qu'il existe également une édition avec des volumes doubles, soit 21 tomes.
 
ANIME
dragon ball,akira toriyama,manga,songoku,sangoku,club dorothée,broly,one piece,naruto,cross epoch,dragon ball z,dragon ball gt,battle of gods-Dragon Ball (1986-1989): 153 épisodes
-Dragon Ball Z (1989-1996): 291 épisodes (à noter qu'en 2009, une version plus concise et remasterisée a vu le jour sous le titre "Dragon Ball Z Kaï")
-Dragon Ball GT (1996-1997): 64 épisodes
-OAVs: A la Poursuite de Garlic, Le robot des glaces, Le combat fatricide, La menace de Namek, La revanche de Cooler, 100 000 guerriers de métal, L'offensive des cyborgs, Broly le super guerrier, Les mercenaires de l'espace, Fusions, L'attaque du Dragon, Le retour de Broly (aka "Rivaux dangereux"), Bio Broly (aka "Attaque super warrior"), Battle of Gods. A mon sens les plus intéressants sont: "Broly le super guerrier, "Fusions et "L'attaque du Dragon".
-Episodes spéciaux: La légende de Shenron, Le château du démon, L'aventure mystique, Baddack contre Freezer, L'histoire de Trunks, L'armée du ruban rouge, Cent ans après.
-Hors séries: Le plan d'anéantissement des Saïyens, Salut! Son Goku et ses amis sont de retour!

dragon ball,akira toriyama,manga,songoku,sangoku,club dorothée,broly,one piece,naruto,cross epoch,dragon ball z,dragon ball gt,battle of gods

*A l'issue du combat contre Cell, une créature surpuissante née à la suite d'expériences génétiques.
**Broly, un des personnages les plus populaires chez les fans, apparaît dans l'OAV "Broly, le super guerrier".
***cf liste des OAVs. Ceux qui sont sortis au cinéma en 1995 sous le titre "Dragon ball Z le film" sont en bleu, ceux qui sont sortis en 1997 sous le titre "Dragon ball Z le film 2" sont en rouge.
****A noter qu'en 1991, une première adaptation avait vu le jour à Taïwan sous le titre "Dragon ball le film: la légende des 7 boules de cristal". Le manque de moyen est flagrant (amateurs de nanars, fous rires garantis) mais l'adaptation se veut fidèle, contrairement au film américain "Dragon Ball evolution"!

dragon ball,akira toriyama,manga,songoku,sangoku,club dorothée,broly,one piece,naruto,cross epoch,dragon ball z,dragon ball gt,battle of gods